Coopération transfrontalière

Coopération transfrontalière dans la région du Rhin supérieur

La coopération transfrontalière dans la région du Rhin supérieur est intensive et variée. Elle se fonde sur soixante années de succès et s’affirme comme un modèle à l’échelle européenne. Le rôle éminent de la coopération dans l’espace du Rhin supérieur se traduit par l’ampleur des thèmes abordés et le grand nombre d’initiatives et d’activités lancées par les différentes institutions. Le réseau global de structures de coopération complémentaires permet de relever les différents défis du quotidien transfrontalier de façon différenciée au niveau le mieux adapté.

La région du Rhin Supérieur comprend l’espace transfrontalier franco-germano-suisse constitué par quatre territoires, à savoir une partie du Pays de Bade (dans le Bade-Wurtemberg), le Sud du Palatinat (en Rhénanie-Palatinat), l’Alsace (dans la Région Grand Est) et la Suisse du Nord-Ouest. Les structures transfrontalières de la région du Rhin Supérieur peuvent être réparties aux niveaux national (commission gouvernementale), régional (Conférence du Rhin Supérieur, Conseil Rhénan, Région Métropolitaine du Rhin Supérieur, Interreg et EURES-T) et communal (Eurodistrict de Bâle, AggloBasel).

Intervention concertée de la Suisse du Nord-Ouest

Les cantons de la Suisse du Nord-Ouest coordonnent leurs activités de coopération transfrontalière, en particulier en ce qui concerne la préparation des présidences assumées par la Suisse et les positionnements, par le biais du Service de coordination intercantonal auprès de la Regio Basiliensis (IKRB). L’IKRB est fourni par le secrétariat de l’association Regio Basiliensis sur la base d’un contrat cadre conclu pour la période 2023 à 2026 entre les cinq cantons Soleure, Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie et Jura d’une part et Regio Basiliensis d’autre part. La haute surveillance revient au Comité de la CGNO.

Les cantons de la Suisse du Nord-Ouest alignent leur engagement dans la Coopération du Haut-Rhin à une stratégie commune, qui est périodiquement contrôlée et actualisée.

Présidence de la Conférence du Rhin Supérieur 2022

En 2022, Beat Jans, président du Conseil d’Etat du Canton de Bâle-Ville, a assuré la présidence de la Conférence du Rhin supérieur (CRS). Cette année, la présidence suisse a largement renforcé le cadre de vie et de travail trinational du Rhin supérieur, tout en faisant valoir activement les intérêts de la CRS auprès des gouvernements nationaux et de l’UE. En outre, la présidence s’est efforcée de pérenniser le dialogue entre le Rhin supérieur et les instances nationales, d’une part, et l’UE, d’autre part. La priorité a été donnée aux thèmes transversaux considérés comme prioritaires, à savoir la lutte contre la pandémie, la protection du climat et la numérisation ainsi qu’à des objectifs spécifiques dans les domaines du marché du travail, de la formation, de la jeunesse, des sports, de l’aménagement du territoire, des transports et de la culture. Lors de la séance plénière du 9 décembre 2022, la présidence de la CRS a été transférée à la délégation française.

 

Feuille d'information (version allemande)